#4504

西条 - Saijo (préfecture d'Hiroshima) : La Ville du SAKE !

Recherchez les cheminées et vous découvrirez le saké !

Si vous souhaitez découvrir le goût du saké il vous faut absolument vous rendre à Saijo (Préfecture d'Hiroshima) !

Cette visite ressemble à un voyage dans le passé à travers certaines des plus anciennes et prestigieuses brasseries de saké du pays.

KAMOTSURU, FUKUBIJIN, KAMOIZUMI, KIREI, SAIJOTSURU, HAKUBOTAN, SANYOTSURU, KAMOKI et SAKURAFUBUKI sont les noms à retenir suite à votre visite de la ville. Ce sont en effet 9 brasseries qui se répartissent sur un petit périmètre à proximité immédiate de la Gare.

Vous aurez l’occasion de déguster gratuitement les meilleurs sakés de la Ville.

Alors n’hésitez plus et venez découvrir le goût du saké à Saijo (40 minutes en train depuis la Gare Centrale d'Hiroshima) !

Un site exceptionnel, idéal pour la production du saké !

Plusieurs régions du Japon sont connues pour leur excellent saké, mais aucune ne bénéficie d’un cadre naturel idéal comme Saijo. La Ville est réputée pour avoir l’un des plus pures saké haut de gamme du Japon.

La situation géographique de la Ville qui se dresse sur une plaine élevée à une altitude de 250 à 300 mètres fait qu’elle jouie d’un climat idéal pour la fabrication de saké. Brassée depuis 1650 environ, le saké de Saijo a commencé à prospérer comme centre de brassage depuis une centaine d’années.

Le saké est fait de riz et d’eau. Pour que le saké soit excellent il faut que ces deux éléments soient purs. Saijo dispose à profusion d’une eau idéale pour le saké grâce à de nombreux puits réputés depuis des générations.

La meilleure eau étant concentrée sur une très étroite bande de terre, les 9 brasseries de saké de la région sont implantées sur un très petit périmètre à proximité immédiate de la Gare de Saijo. Un simple coup d’œil à la sortie et vous découvrirez le quartier où sont regroupées les brasseries traditionnelles en noir et blanc, dominées par leur haute cheminée de briques.

Les maîtres-brasseurs, appelée Hiroshima Toji ont su perfectionner leur art.

Le résultat est un plaisir à l’état pur !

Idées reçues sur le saké :

- Le saké est fort !
La teneur en alcool de la plupart des sakés est « seulement » de 16%.

- Le saké doit vieillir comme le vin !
Le saké se boit au contraire jeune (au maximum quelques mois après son achat)

- Le saké se sert frais !
C’est en partie vrai. Beaucoup d’exceptions existent. Des sakés se dégustent chauds. Pour savoir il faut demander conseils directement au producteur ou lors de l'achat. L’étiquette vous donnera également de nombreuses informations.

- Le saké se boit dans les ‘o-choko’ (petites coupes traditionnels) !
Ils sont séduisants et ajoutent une touche exotique cependant des verres à vin feront parfaitement l’affaire pour les sakés aromatiques de qualité.

Bonne dégustation.

by EyesofAlbin

You might also like